Pour gagner en puissance, on va effectuer une reprogrammation du calculateur du moteur du camping-car. Cela devrait nous permettre de monter moins dans les tours et donc de consommer moins de carburant. Ca se prend, vu qu’on devrait consommer tout de même autour de 3 600 litres de Diesel pendant notre roadtrip…

En fait, j’ai découvert ce principe pendant la recherche du camping-car idéal. Seulement quelques rares annonces indiquaient une puissance de 160cv tandis que l’écrasante majorité était à 130cv. Or, pour un camping-car de 3,5t, 130cv, c’est un poil limite. Il s’avère que ceux de 160cv étaient en fait passés par une reprogrammation moteur.

La reprogrammation moteur, ça consiste à venir modifier les données du calculateur pour optimiser ses performances. C’est le calculateur qui – à partir de différents capteurs du genre température, débit d’air, … – va calculer, entre autres, les temps d’injection, ce qui jouera sur la puissance et le couple. Il faut savoir que les constructeurs ne s’embêtent pas à avoir des moteurs différents pour chaque modèle: ils utilisent la même base moteur mais des configurations de calculateur différentes (90cv, 130cv, 160cv, …). Donc, pour une base moteur donnée, il y a la possibilité de modifier le calculateur pour passer sur une configuration plus puissante.

Bon, par contre, ça n’est quand même pas innocent comme modification: il vaut mieux que cela soit réalisé par une société qui s’y connait bien et qui possède un banc de puissance pour valider les modifications apportées. Sur Lyon, il y a quelques sociétés qui font ça. Mais vu que notre camping-car va être notre maison roulante pendant 1 an, il valait mieux ne pas trop se poser de question et prendre l’une des plus reconnues en France: BR-Performance. Vu les photos sur leur site, ils ont l’habitude de le faire sur des camping-car; ça rassure ! Comme on a testé le camping-car ce week-end, on va pouvoir comparer si la modification apporte vraiment un agrément de conduite (c’est marque sur leur site 🙂 ) car on fait ça demain matin.

Comme une reprogrammation moteur joue sur le rapport oxygène/carburant – en tout cas c’est le rôle du calculateur de calculer ce rapport – il me reste un doute sur l’impact de cette reprogrammation et notre capacité à passer les cols situés à 3500 mètres au Kirghizistan : à cette altitude le taux d’oxygène est moindre et cela peut gêner le moteur qui se retrouve avec un rapport inapproprié. Bon apparemment, selon le gars de BR-Performance cela ne change rien; plus précisément, il y a autant de difficultés à passer un col de 3500 mètres avec une reprogrammation moteur que sans, ce qui ne me rassure pas…

Pour le reste, il y a pleins d’avis différents sur Internet sur la reprogrammation moteur, voir plein de fausses infos/rumeurs. En ce qui nous concerne, on effectue une reprogrammation stage 1, c’est à dire qu’on reste dans les limites du constructeur, donc ça devrait aller. Mais on va quand même passer de 130cv à 180cv !!! On va voir demain sur le chemin du retour si j’arrive à doubler une Porsche 🙂

Catégories : Camping-car

4 commentaires

Alinetonson · 3 avril 2019 à 08:14

Tu fais flipper 😱 Tu commences à devenir un pro de la mécanique et je te jure que c’est flippant 😱😱
😜

    admin · 3 avril 2019 à 19:16

    Ouais, tu vas voir qd je vais te causer carbu et bieles 😉. Bon sinon je suis en train de me renseigner sur les WC dans les camping-cars : ça augure de très bonnes discussions……..

Clotild · 3 avril 2019 à 18:46

J’ai rien compris MAIS j’ai appris ce que voulait dire CC et ça ne pas de prix 🙂

    admin · 3 avril 2019 à 19:13

    Bravo ! Tu as obtenue ta carte d’entrée dans le monde merveilleux des camping-caristes 😉.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 17 =


error: Contenu protégé !!