On fait l’encéphalite de la tique ou pas ? Et la rage ?

On a déjà fait pas mal de voyages, et les vaccins de base sont à jour ainsi que ceux pour les hépatites. Je sais que nous ne sommes pas vaccinés contre la rage et je n’avais pas trop de doute étant donné qu’on sera pratiquement toute l’année dans des zones à risque. Par contre, en cherchant un peu j’ai vu aussi que le vaccin contre l’encéphalite de la tique était recommandé, avec multitude de graphiques assez différents représentant les zones exposées.

Rendez vous pris au MIIT : Centre de Vaccinations Internationales et de Médecine des Voyages.

Le docteur nous a bien accueillis en précisant qu’il était content de nous recevoir parce que çà le changeait des voyages en Amérique latine et en Asie 🙂

Nous avons passé en revue tous les pays traversés et les saisons associées. Et oui! Pas de moustiques en hiver en Norvège par exemple! Ensuite il a réalisé un petit questionnaire pour constituer notre trousse de voyage pour l’année, et donné des conseils sur les équipements nécessaires : gourdes avec filtre, pince à tique, etc…

Alors pas besoin de vaccin contre l’encéphalite de la tique : le protocole est assez lourd, les stats faibles et les pays concernés sont

  • la Russie : pas de sortie prévue en dehors des villes,
  • le Kazakhstan : les randonnées se feront en pantalon recouvert par les chaussettes! Et seulement si on randonne dans les bois, ce qui n’est pas vraiment prévu.

Le vaccin contre la rage est chaudement recommandé, mais il faut savoir que les 2 premières injections n’immunisent pas ! Elles permettent en cas de contamination, de ralentir la progression du virus jusqu’au cerveau , et laissent plus de temps pour faire la seconde partie du traitement pour éradiquer le virus. On fait ce vaccin parce que les montagnes du Kirghizistan sont assez isolées, et qu’on pourrait avoir besoin de temps pour se soigner… Moi qui pensait pouvoir caresser les petits chats mignons ou les gentils toutous je vais devoir continuer de m’abstenir! Ils peuvent être contagieux en période d’incubation 🙁

On a aussi refait la typhoïde bien que son efficacité soit limitée et que celle-ci faiblisse au fil des injections… Mais bon ça peut éviter les ennuis.

Catégories : Préparatifs

2 commentaires

Debreucq Michel · 16 janvier 2019 à 09:09

C’est bien d’avoir consulté les experts. Ne mégotez pas sur les vaccins. Il vaut mieux 1 de trop au départ avant d’être confronté au problème…
On tient à vous !!

Bon courage.

Estelle Rhoo · 16 janvier 2019 à 20:10

Oui! Et Philippe n’a pas rechigné, il commence à s’habituer aux piqûres, il n’est pas tombé dans les pommes 😜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 ⁄ 17 =


error: Contenu protégé !!