De Lovund, on quitte la route 17 pour rentrer dans les terres, traverser le cercle polaire arctique, voir le maelström « Saltstraumen » et aller à Bodo prendre le ferry vers les îles Lofoten.

Je dois dire que pendant ce temps, j’échange avec mes chers parents adorés qui font les apprentis propriétaires et se tapent tout le boulot d’état des lieux, et rénovation de l’appart pour la remise en loc…. Je suis désolée 🙁

Nous avons choisi de passer le cercle polaire arctique dans les terres plutôt qu’en mer. On a contourné le glacier Svartisen, mais à 650 m d’altitude sur le plateau de Saltfjellet il restait encore pas mal de neige. Paysages sauvages, lacs gelés, végétation endormie et route en travaux. Une atmosphère hostile, mais attirante. Après la séance photo par 4 ° sous la neige, on rentre dans le centre manger un hamburger au steak de renne (pas de bonne qualité et cher). On profite du wifi dont on a du mal à se sevrer et on écrit des cartes postales pour les heureux élus qui auront une carte du cercle polaire.

Puis détour pour voir le « Saltstraumen ».

C’est un grand tourbillon dans la mer provoqué par les marées très puissantes à l’entrée du fjord et qui emporte tout (selon Edgard Poe). On se gare sous une pluie torrentielle. Ça doit être le bon endroit car on n’est pas les seuls sur le coup, plusieurs CC et vans sont garés. Des cirés jaunes commencent à sortir… On s’habille pour ne pas rater le coup, car à exactement 21h07 le courant de la marée est au plus fort!!! Donc, kway, pantalon de pluie, chaussures de rando, sac plastique pour protéger l’appareil photo… Et Go!

On trouve rapidement le point d’observation où 2 cirés attendent déjà. C’est près d’un pilier d’un très grand pont (forcément). Je me place à coté d’un norvégien dont la cape bat au vent et on rigole parce qu’il fly in the wind… Et on poireaute. Il est 9h moins 20, on devrait quand même commencer à voir quelque chose… Il y a énormément de mouettes, pour elles c’est l’heure de la bouffe :-D. D’autres curieux arrivent, des italiens, des japonais, et des silencieux. On attend, sous la pluie, des petits rires à droite à gauche,on croit voir le maelstrom commencer à se former mais non…. Ha ! Ha? Peut être?… Mais non. Je dis à Philippe, ce sont les locaux qui doivent bien se marrer au chaud dans leur baraque à regarder les touristes qui croient encore au père noël.

Bon ben 21h07 et rien. On voit quand même bien le courant très puissant et les tourbillons qui se forment en plusieurs endroits, mais pas le phénomène tant attendu. Pour info il faut se représenter 400 millions de m cubes d’eau qui déboulent à 40 km/h. Ce maelström est certainement observable par grande marée et par jour de chance… Allez on reste encore 10 min et on se casse. Heureusement le Kway de Philippe commençait à faiblir.

Direction Bodo pour prendre le ferry vers les îles Lofoten.

On hésitait à y aller car on a déjà vu pas mal de beaux paysages de Norvège on a un peu peur que ce soit une redite, en plus c’est réputé pour être très touristique et évidemment le ferry n’est pas donné. Comme on y va en presque début de saison ça devrait être supportable et on a peur de regretter de pas y être allés. Alors c’est décidé.

Catégories : Norvège

1 commentaire

Alain C. · 6 juin 2019 à 13:03

Ca doit quand même sympa ce tourbillon 🙂

Laisser un commentaire