Conduire en Iran

Limitations de vitesse

Les limitations de vitesse en Iran sont:

  • En ville : 50 km/h – mais on a souvent des limitations à 60 km/h
  • Sur route : 80 km/h – mais on a souvent des limitations à « 85 km/h le jour / 75 km/h la nuit », ou bien « 95 km/h le jour / 85 km/h la nuit »
  • Sur autoroute : 110 km/h

En fait, les limitations sont toujours bien indiquées, que ce soit à l’entrée des villes/villages que sur route.

Alcoolémie

Bon, on s’en doute: tolérance 0 pour l’alcool au volant.

Spécificités de l’Iran

  • La conduite en ville est TRÈS sportive! Doublage par la droite, pas de clignotants, non respect des lignes et des limitations de vitesse et trafic intense forment un mélange plutôt détonnant. Les rétroviseurs existent mais sont peu utilisés… Et de manière générale, plus le véhicule est gros, plus il a de chances de s’imposer. En fait, on se retrouve vite à une conduite à la tétris: tant qu’il y a un trou, il faut qu’il soit comblé par une voiture 🙂
    Je pense qu’il existe 2 règles importantes pour circuler en ville: celui qui passe, c’est celui qui a le nez du véhicule le plus en avant ET pas de mouvement brusque.
  • Les contrôles radars sont de plus en plus nombreux, notamment en ville. Il existe aussi des contrôles de police mais les étrangers sont rarement arrêtés.
  • Attention aux dos-d’âne, pas toujours annoncés, et destructeurs pour le camping-car…
  • Les villes/villages ne sont pas toujours indiqués par des panneaux à l’entrée.

Routes

Les routes sont plutôt de bonnes qualités dans l’ensemble. Les axes principaux étant particulièrement soignés.

Stationner en Iran

En journée

Parkings payants dans les grandes villes, essentiellement en centre ville. Le plus simple est alors de se garer en périphérie et de prendre un taxi (cela ne coûte rien). Et le pays est très sûr: aucune difficulté à laisser le camping-car dans un endroit pour la journée.

Pour utiliser un taxi, si l’on ne veut pas se prendre la tête, il faut utiliser Snapp, le Uber iranien (configurable en version anglaise). Il est présent dans la plupart des grandes villes.

Pour la nuit

En pleine nature, on peut s’installer à peu près où l’on veut. Il faut s’assurer tout de même de ne pas être trop près d’une zone militaire. Et s’il y a des habitations non loin, de demander l’autorisation. Dans le désert, il faut vraiment bien surveiller la solidité du sol avant de s’engager dans une piste.

En ville, il est possible de s’installer sur le parking des hôtels en demandant l’autorisation à l’accueil. Ou dans la cour de guest houses; souvent l’occasion pour laver du linge car ils donnent accès à leur machine à laver.
Autre solution: les parkings de parcs publics. Mais attention: comme l’indique le Lonely, les parcs sont aussi des lieux de rencontres entre adolescents iraniens. Et finalement, on y croise pas mal de monde jusqu’à assez tard (surtout le jeudi soir). Bref, ce ne sont pas les endroits les plus calmes…

En règle générale, la meilleure solution est de trouver un spot commenté sur iOverlander. Cela permet d’avoir déjà un aperçu de l’endroit avant de s’y rendre.

Energies

Essence

On trouve du diesel assez facilement en Iran, sauf dans la partie sud, où cela devient très compliqué d’en trouver après la ville de Kerman.

Côté station, j’ai lu qu’il est préférable de s’approvisionner dans les stations Vertes plutôt que dans les stations Rouges: elles possèdent un pétrole de meilleure qualité. Mais je n’arrive pas vraiment à les repérer…

Il existe une « fuel card » permettant d’obtenir de l’essence. Auparavant, la carte n’était pas obligatoire: elle permettait juste d’avoir de l’essence moins cher. Mais depuis octobre 2019, suite au blocus américain et pour gérer le trafic illégal, la carte est devenue obligatoire. Il faut donc demander au pompiste de prêter sa carte, ou bien attendre qu’un local (camion) vous prête sa carte pour pouvoir prendre de l’essence….

Prix moyen d’un litre de diesel: entre 600 tomans (6 000 rials) et 1 500 tomans (15 000 rials)

Eaux / WC

L’eau du robinet n’est pas potable. Il est donc nécessaire de boire l’eau en bouteille.

Pour l’eau, en ville, on en trouve souvent dans les parcs. En pleine nature, il existe des sources que l’on peut localiser sur iOverlander ou sur l’appli OSMAnd.

Pour la vidange des eaux grises, cela se fait en pleine nature.

Pour les eaux noires, on trouve souvent des WCs dans les parcs ou près des monuments. Sinon, en pleine nature avec la pelle…

Gaz

Le remplissage des bouteilles de gaz en propane se fait dans des magasins spécialisés, que l’on peut repérer par les bouteilles de gaz exposées dehors ou par les grosses bonbonnes de gaz.

Electricité

La fréquence est la même (50Hz) mais le voltage est légèrement plus bas en Iran (220V) qu’en France (230V). Mais cela ne pose pas de problème pour les appareils (on est dans la tolérance prévue par les fabricants). Et pas besoin d’adaptateur : les prises de courant sont compatibles avec les fiches mâles de nos appareils. Par contre, peu de prises reliées à la terre.

De toute façon, à moins d’avoir plusieurs jours sans soleil, on n’a pas besoin de se brancher sur du 220 volts avec notre panneau solaire et nos équipements adaptés au 12v.

Poubelles

On trouve des poubelles dans la plupart des villes, dans les rues ou dans les parcs.

Péages

Il existe des péages sur les grands axes partants de Téhéran.

Téléphonie

Vu la durée de notre séjour – on prévoit d’y rester environ 1 mois – on a acheté une carte SIM sur place. La couverture est plutôt bonne (évidemment, tant que l’on ne s’éloigne pas trop des villes/villages) et on peut avoir pas mal de Go pour pas très cher (par exemple: 10Go pour un peu plus de 2€).

Remarque: en restant moins d’1 mois en Iran, nous ne sommes pas obligés d’enregistrer le numéro IMEI de notre portable. Sinon, il faut enregistrer son téléphone auprès des douanes iraniennes et payer une taxe d’importation qui peut monter assez vite (dépend du téléphone).

Deux principaux opérateurs ayant la meilleure couverture: Hamrah-e Aval/MTC et Irancell/MTN. Il semble qu’il soit plus facile d’obtenir une carte SIM pour un étranger chez ce dernier, et leur application est disponible en anglais.

Pour obtenir une carte SIM, il suffit de se rendre dans une boutique de l’enseigne avec le passeport pour s’enregistrer. Il faut d’abord acheter une carte SIM puis acheter des recharges en data et/ou en voix et/ou sms. Bref, c’est à la carte.

Note concernant les blocages internet:

  • Il existe des blocages réalisés par l’état iranien: notamment facebook et tout site donnant accès aux logiciels VPN les plus connus.
  • Mais il existe aussi des blocages liés au blocus américain: applis Google, WordPress, … Tandis que WhatsApp fonctionne correctement.

Bref, pensez à installer un VPN AVANT de venir en Iran car ce sera bien plus compliqué une fois sur place.

Douane

Visa

Pour l’obtenir (visa de 30 jours renouvelable facilement), il faut fournir les documents suivants au consulat:

  • Un « visa authorisation code »: à demander soit via le système de e-visa mis en place par l’Iran (c’est gratuit mais l’obtention n’est pas garantie), soit en le demandant à une agence de voyage iranienne (c’est payant mais c’est plus sûr). On a choisi cette dernière solution. L’agence demandera une liste de ville et d’hôtels (ne pas indiquer qu’on voyage en autonomie lors de cette étape sous risque d’imposer la présence d’un guide – par l’agence – pendant la durée du séjour) : même si ce parcours n’est pas respecté ensuite, ce n’est pas très important.
  • Un formulaire à obtenir sur place ou à demander par avance au consulat iranien.
  • 2 photos d’identité

On a été au consulat de Bishkek au Kirghizstan où cela s’est passé en une 1/2 journée: fourniture des documents, passage à la banque pour déposer les 50€ par personne pour le visa, puis retour au consulat, attente de quelques minutes avant d’obtenir le visa sur place.

Carnet de passage en douane

En plus du visa, pour entrer en Iran, il est nécessaire d’avoir un carnet de passage en douane pour le camping-car. Ce document se demande à l’automobile club de France (le plus simple est d’aller voir sur leur site pour les documents à fournir). En plus des documents, il faut déposer une caution, qui vaut – dans le cas de l’Iran – « 150% de la valeur vénale du véhicule avec un minimum de 3.500 € ».
Pour ceux qui ont un camping-car plutôt récent et qui ont pâli à la lecture de cette phrase, sachez que ni l’automobile club, ni les douanes iraniennes, ne vérifient la réalité du montant indiqué………………

Le carnet de passage en douane est tamponné à l’entrée en Iran. Mais surtout, il doit être tamponné à la sortie !! Car c’est à cette condition que vous pourrez récupérer votre caution.

L’objectif de la caution attachée au carnet de passage en douane est de ne pas entrer en Iran pour vendre son véhicule.

Assurance camping-car

L’assurance n’est pas obligatoire. Mais vu la conduite des iraniens, elle peut être conseillée.

En arrivant du Turkménistan, vous pouvez en trouver une à Mashhad pour 50€ pour 1 mois (identifiée sur iOverlander).

Passage de la douane

On est entré en Iran via la douane d’Achgabat. Le plus long est surtout le côté Turkmène avec un premier contrôle du véhicule juste à la sortie d’Achgabat, puis un second lors du passage de la douane. Avec enregistrement du passage du véhicule à chaque fois (et lecture laborieuse de la carte grise française…). Il faut ensuite fournir les documents reçus à la douane d’entrée à différents interlocuteurs sans qu’on comprenne trop qui fait quoi…
Côté iranien, le tampon sur le passeport (oui, nous n’avons pas eu de feuille volante comme on le pensait) s’effectue très rapidement. Il faut ensuite monter un étage pour trouver le bureau de la personne enregistrant le véhicule et tamponnant le carnet de passage en douane. On vous indiquera le chemin. Retour au véhicule pour une fouille très légère.

Rien à payer lors de ce passage en douane. Refuser le paiement des 5 dollars demandés par le turkmène, juste pour récupérer vos documents…

Mis à part le carnet de passage en douane tamponné, on ne reçoit pas de documents.

Sécurité

L’Iran est dans une zone de forte activité sismique (notamment la région nord). J’imagine que c’est moins risqué dans un camping-car…

Pour le reste, vous pouvez consulter le site de France Diplomatie

Vaccins

Aucun vaccin obligatoire pour rentrer en Iran, mais quelques vaccins conseillés comme la rage, la fièvre typhoïde et les hépatites A et B.

Remarque: la CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) ne fonctionne pas en Iran.

Monnaie

Cash

La monnaie est le rial iranien (IRR). A date, avec 1$ on peut acheter environ 110 000 rials.

Mais en fait, la plupart des commerçants parlent en tomans. Et 110 000 rials correspondent à 11 000 tomans.
Donc, un commerçant annonce un tarif en tomans (par exemple 10 000 tomans), vous cherchez alors un billet de 100 000 rials (soit ~1$).

Change

Il existe un taux officiel et un « taux du marché ». Il semble que désormais seul ce dernier est utilisé pour faire du change (le taux officiel serait utilisé uniquement pour les virements inter-bancaires).

Donc, si vous devez échanger des dollars ou des euros contre des rials, vous pouvez aussi bien aller dans une banque que dans une boutique de change. Cependant, ces dernières ont souvent un meilleur taux.

A Mashad, vous en trouverez plusieurs dans la rue Khomeini.

Cartes bancaires

Vous pouvez totalement oublier vos cartes françaises: elles ne fonctionnent pas du fait de l’embargo américain. Idem pour les transferts d’argent de la France vers l’Iran. Cela signifie que vous devez entrer en Iran avec le montant nécessaire pour la durée de votre séjour. En dollars ou en euros. Ensuite:

  • Soit vous conservez sur vous ce montant (changé ou non en rials) pendant votre voyage
  • Soit vous utilisez une carte spéciale touriste, émise soit par une banque (Melli ou Saman) soit par une société privée (Mah card ou Daric card).

Ces cartes peuvent être utilisées partout en Iran pour payer (chez de nombreux commerçants) ou retirer de l’argent (à un distributeur).
Pour choisir entre les 2 types de carte, il faut savoir que les banques pratiquent un taux de change officiel tandis que les sociétés privées peuvent appliquer un taux « du marché », plus intéressant.

Chaque carte ayant ses avantages et inconvénients (pas toujours évident à la première lecture), je vous invite à consulter ce site où toutes les cartes sont présentées.

En ce qui nous concerne, nous avons commandé une Mah Card car c’est la seule qui puisse être créditée en ligne avec une carte internationale, mais avec une commission de 7%. C’est surtout pratique si on se rend compte que l’on manque d’argent pour finaliser le voyage.

Virement bancaire

Enfin, pour contourner l’embargo américain si jamais vous avez absolument besoin de recevoir de l’argent en Iran, vous pouvez aller dans une banque Melli et demander à un ami en France de réaliser un transfert vers une succursale de la banque Melli à Paris.

L’autre solution est donc d’utiliser la Mah Card mais d’accepter d’avoir une commission de 7%.

Je pense qu’il existe aussi un contournement possible en passant par les bitcoins mais la difficulté réside dans la vente de bitcoins pour obtenir des rials… A creuser…

Décalage horaire

Alors là, on tombe dans le compliqué car:

  • On est sur des décalages à la demi-heure
  • Il existe des changements d’heures été/hiver … mais pas aux mêmes dates que celles en France.

On peut donc avoir des décalages horaires qui vont de 1h30 à 3h30 selon la date. Heureusement, les 3/4 du temps, le décalage est de 2h30 avec la France.

En ce qui nous concerne – nous étions en heure d’hiver pour les 2 pays en novembre – et donc 2h30 de décalage. Cela signifie que lorsqu’il est 12h en France, il est 14h30 en Iran.

Au passage de la frontière du Turkménistan, il faut donc retarder les montres d’1h30 (si l’on passe la douane à 12h, il est en fait 10h30 côté iranien). Ce qui donne des horaires de jour un peu surprenant: levé du soleil vers 6h, mais couché du soleil vers 16h45 (!!). Il faut donc se lever tôt si on veut rouler uniquement de jour.


12 commentaires

Cecile M · 11 novembre 2019 à 21:25

Ça y est l’Iran dont tu rêvais.. profite bien Philippe !

Alain C. · 13 novembre 2019 à 12:58

Et alors, vous avez déclaré combien pour le camping car ? Et si c’est pas trop indiscret, vous avez embarqué combien de pognon ? Ca doit faire un paquet pour un mois ?

rkomornicki · 24 novembre 2019 à 09:33

Quelqu’un a eu des nouvelles récemment ? Je suppose que la connexion internet doit être très compliquée, et avec les récents événements… on s’inquiète un peu avec Mag !

    Estelle Rhoo · 29 novembre 2019 à 12:04

    Coucou ! Nous avons internet depuis ce midi ! Tout va bien ! Nous avions remis nos cartes SIM françaises pour rassurer les familles, et évité de consommer sur nos forfaits français 😉. Grooos bisous ! A très vite, ce pays est fantastique !

      Cécile M · 29 novembre 2019 à 14:02

      Super ! profitez bien et tu nous raconteras plus tard 🙂

      rkomornicki · 29 novembre 2019 à 14:46

      Ah cool ! Heureux de voir que tout va bien, hâte d’en savoir plus sur votre séjour en Iran 🙂Gros bisous

Cécile M · 24 novembre 2019 à 12:07

Oui pareil chez Alcyor nous aimerions bien avoir des nouvelles aussi !

Clotilde L · 25 novembre 2019 à 17:35

Sont toujours en Iran et à priori ils profitent

matthieu constancis · 27 novembre 2019 à 10:26

Yop, je suis d’accord avec vous je n’ai pas de news de leur part. SI jamais vous en avez, ca serait sympa de ns le dire.
++

matthieu constancis · 27 novembre 2019 à 10:41

Yop pour info, je viens d’avoir une partie de la réponse : l’Iran à couper internet dans leur pays pour masquer la revolte en cours. Internet vient d être restauré.
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/11/20/internet-coupe-en-iran-le-niveau-de-sophistication-de-ce-blocage-est-une-premiere_6019883_4408996.html

matthieu constancis · 28 novembre 2019 à 09:24

Salut les copos.
Pour info je viens d’avoir un sms d’estelle. TT va bien pour eux, ils sont loin des conflits.
Bises

Iran : Un début compliqué - Sur le tapis du vent · 30 novembre 2019 à 07:45

[…] en chiffres latins. Philippe était même surpris du taux de change effectué (explications dans la fiche pratique Iran). Cool! Ensuite, la carte SIM. Alors là pareil, il n’y a pas vraiment d’enseigne […]

Laisser un commentaire