Après la description de nos quêtes régulières en énergie, voici la suite de notre quotidien en camping-car.

Pour commencer, on passe désormais du temps chaque soir pour organiser nos activités du lendemain, voir des jours suivants. Pour faire simple: on lit les guides… Et on peste sur leur qualité et les achats qu’on a réalisé (le « Petit Futé » c’est pas malin 😋). Leur logique est parfois … surprenante et on doit donc souvent naviguer entre les différents chapitres pour être sûr de ne pas passer à côté de LA perle à ne pas rater. Parce que bon, on ne va pas non plus faire un roadtrip tous les ans pour visiter les endroits loupés la 1ere fois… Même si j’en connais une qui est déjà en train de s’organiser un séjour en Norvège en hiver……… Donc, on parcourt les guides de voyage, on s’approprie les noms bizarres des villes/villages, et on complète avec un peu d’infos sur internet…quand notre forfait data n’approche pas trop de 0…

Hé oui, à préférer les endroits sauvages pour camper, on trouve rarement un hotspot wifi à proximité… Donc on crame notre forfait data téléphone – heureusement en Norvège et Finlande, on capte la 4G partout – et on pleure quand arrive la fin du mois… Pour éviter ça, on passe parfois du temps en journée à chercher du wifi dans les villes ou villages qu’on traverse. En Norvège, c’était assez compliqué car à 8€ la bière, on évitait de rentrer dans les bars uniquement pour avoir du wifi… Donc, on erre à la recherche d’un wifi ouvert ou en fonction des points de connexion donnés par une appli en mode collaborative. Ça marche moyen…. Et on finit souvent face à une bière… 😁

Pour la navigation, je suis plutôt content de notre installation : une tablette 7 » dédiée, avec l’appli OSMAnd qui fonctionne très bien en offline et qui tient compte du poids (pour les ponts) et de la hauteur (pour les tunnels) du camping-car, ainsi que des péages. Il suffit juste de télécharger la carte du pays avant de l’utiliser. 2 fois j’ai cru qu’elle buggait car elle ne voulait pas me faire passer par un endroit, 2 fois c’est moi qui avait tort 😃: on s’est retrouvé à faire 40 kilomètres de piste (!!!) dans un cas, et un détour de plusieurs kilomètres dans l’autre. Le soir, la tablette me sert de liseuse.

L’appli OSMAnd nous sert aussi pour trouver des parkings, des supermarchés, des points GPL et parfois des laveries. Pour l’instant, on utilise des laveries dans les grandes villes qu’on traverse ou on va dans un camping pour utiliser une machine à laver. On s’est tout de même acheté un sac étanche – type kayak – pour laver nos affaires mais qu’on utilise peu pour l’instant. Comme on ne passe pas tous les jours dans une laverie et qu’un séchage prend du temps et dépend de la météo, on doit s’organiser pour faire tout sécher dans le camping-car :

Clairement, il manque un coin buanderie dans le camping-car 😁.

Pareil pour les courses: on doit y passer plutôt fréquemment car on n’a pas la place pour entreposer beaucoup de nourriture. Enfin j’avoue, c’est surtout moi qui m’arrête devant un supermarché dès que le niveau de chips ou de gâteaux tombe trop bas…. Mais on aime bien errer dans les rayons d’un supermarché d’un nouveau pays, à tenter de décrypter les étiquettes, et analyser ce qu’on y vend: cela donne un petit aperçu de la façon de vivre de ses habitants.

Pour les repas, il faut s’organiser avec un plan de travail de la taille d’un gros bouquin, coincé entre l’évier et les feux. On y arrive!! Enfin surtout ma chérie… 😀 C’est surtout un argument pour aller au resto… qu’on utilisera allègrement au fur et à mesure qu’on se retrouvera dans des pays où la vie n’est pas trop chère. Mais on arrive à faire quand même des bons petits plats. On a même un four mais qu’on n’utilise jamais: la cuisson est trop longue, donc trop de gaz gaspillé. Évidemment, pas de lave-vaisselle à bord ! Donc vaisselle à la main à chaque fois. Et impossible de laisser traîner, d’abord parce qu’on a le strict minimum en vaisselle, ensuite parce qu’une vaisselle qui n’est pas rangée aurait une fâcheuse tendance à se retrouver par terre dès le premier virage… S’il y a bien une chose qui me manque dans mon ancien appart, c’est ce lave-vaisselle!!

Pour éviter d’avoir de la casse quand on roule, on a donc une sorte de « rituel » avant de partir: vérification des fenêtres, velux, placards, portes et calage de la grille de la gazinière qui n’arrête pas de vibrer quand on roule. Il n,’est pas rare de partir et de s’arrêter 500 mètres plus loin pour un truc qui est tombé ou qui vibre. On remet l’importun à sa place et on repart…. 😃

Voilà pour un petit aperçu de notre vie en camping-car. Ça n’étonnera pas trop les habitués; Jusqu’à récemment on avait peu d’amis dans ce « club », désormais on en fait partie et nous aussi on pratique le geste de ralliement de 2 camping-caristes qui se croisent…. 😛

Catégories : Pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =


error: Contenu protégé !!