Après les merveilles géologiques nous allons découvrir les merveilles historiques. Nous allons d’abord à Bishapur et Persépolis, puis Shiraz avant de faire un petit tour dans les monts Zagros.

On quitte donc la côte pour traverser la montagne. Ça grimpe pas mal. Nous ne pourrons pas atteindre Bishapur ce soir. On trouve un petit chemin près de maisons en ruines et dormons dans la montagne. Encore une fois on ne doit pas être loin des 3000 m.

Le lendemain, nous traversons des champs de mandariniers, de citronniers et de palmiers avant d’arriver à Bishapur. Ce sont les ruines d’une ville sassanide, donc construite après Persépolis. Petite intro dans le précédent article de Philippe : les grandes dynasties de Perse.

Les spécialistes ont changé d’avis récemment sur la fonctionnalité des pièces qui constituent le palais. L’une d’elle initialement considérée comme salle de réception, est devenue temple du feu… Une autre salle des offices est gigantesque : servait-elle pour les sacrifices ou pour les bains? On se demande comment ils ont pu transporter des blocs de pierre aussi gros. Le site s’étend sur plusieurs hectares, mais nous ne visiterons qu’en petite partie; celle sortie de terre. Nous allons ensuite voir les gravures sassanides dans la montagne. Elles représentent la victoire des sassanides contre les romains.

On cherche à faire du gaz, c’est la galère car nous n’avons pas pris les bons embouts pour faire remplir les bouteilles. On fait plusieurs marchands, et un patron (j’ai oublié son prénom) finit par nous emmener à l’usine de remplissage des bouteilles. Il monte dans le camping car, je comprends que je dois céder ma place :), puis il guide Philippe sur une dizaine de km jusqu’à l’usine. Sur place ils discuteront un peu avant de donner leur accord. Coup de bol, nos 2 bouteilles pourront être remplies. Pendant ce temps ils nous offrent des citrons doux et des mandarines. Les fruits sont délicieux. Ils discutent un peu. Je leur propose de visiter le camping car. Je pense qu’ils n’attendaient que ça :). Et au moment de payer, encore une fois malgré notre insistance, ils n’ont rien voulu entendre… Nous ramenons notre chef à sa boutique et partons.

Nous continuons la route sur un plateau assez haut. Pause déj dans une plantation arborée. Un troupeau de chèvres arrive, suivi du berger. J’adore son sourire et son regard!

Puis nous continuons vers le plateau de Persépolis.

On passe une nuit tranquille sur le gigantesque parking de Persépolis. Nous pourrons visiter le site dès l’ouverture pour éviter le monde. Dès le matin, vers 8h30, que croisons nous sur le parking??? Des iraniens qui pique-niquent :D!! Incroyable :D!

Nous prenons une guide, qui nous accompagnera environ 2h pour la visite d’une partie du site. Nous avons de la chance, comme elle dit, nous avons Persépolis pour nous tout seul! Je ne vais pas tout décrire, mais ce que je retiens c’est que le grand-père Cyrus a eu la grande idée d’unifier et intégrer les peuples plutôt que les combattre ou les soumettre. Ces peuples étaient appelés des satrapies. Les petit-fils Darius et arrière petit fils Xerces ont bâti le palais Persépolis pour recevoir les satrapies et leurs offrandes ou taxes pour le maintien de la paix. J’attribuais cette première bonne idée d’unification à Alexandre le grand, et bien pas du tout! Le palais construit de façon surélevée permettait d’avoir une vue sur la ville alentour. La première charte des droits de l’homme aurait été écrite à cette période, elle décrit entre autre la suppression de l’esclavage, la rémunération des travailleurs et des femmes enceintes… Si si!! Le document se trouve au Royal muséum en Angleterre. La notion de garantie apparaît aussi, les artisans étaient rémunérés pour les travaux dans le palais, avec une garantie sur les travaux effectués.

Dans les gravures décoratives du palais, est marquée avec insistance le traitement d’égal à égal entre les Mèdes (Darius ayant des origines Mèdes par sa mère) et les Achéménides. Tout est construit pour ne pas « dévaloriser » les satrapies, ils sont représentés et traités avec bienveillance : leur accueil et cheminement dans le palais était étudié pour… Aussi la part belle est faite aux militaires. L’armée des achéménides était très représentée, impressionnante, nombreuse et de la plus haute importance : leur réputation devait les précéder sur le terrain et le change devait pouvoir être donné en cas de non collaboration. J’ai l’impression que la représentation de l’armée continue d’être importante… Puisque dans n’importe quelle ville iranienne aujourd’hui, les photos des soldats iraniens morts au combat sont placardées un peu partout… C’est très bizarre, et parfois très lourd. Persépolis est connue aussi pour la complexité de son architecture : en plus du cheminement calculé des invités, l’eau circulait partout dans le palais et permettait l’entretien des jardins aujourd’hui disparus. La salle des trésors est également très impressionnante par sa taille, elle a malheureusement été pillée par Alexandre et les trésors ont disparu.

Notre visite de Persépolis fait dire à Philippe que l’auteur de Game of Throne est allé chercher son inspiration ici pour Daenerys : armée nombreuse et puissante (nommée « Les immortels » ), libération des esclaves, unification des peuples… Attention! Pas de commentaire sur la fin de GOT, on n’a pas encore vu la dernière saison :D, même si je soupçonne que ça va mal finir.

C’est Alexandre qui a détruit Persépolis, puis elle fut laissée à l’abandon et heureusement assez bien conservée car en partie recouverte de terre. Aujourd’hui on peut se balader dans le site avec un masque 3D pour avoir une idée de ce à quoi ressemblait le site à l’époque : en plus d’être gigantesque, il était très très coloré 😀

Nous avons passé plus de 3h sur le site. C’était riche. Même si le site est en partie détruit, on se projette très bien dans la grandeur de ses palais. J’étais presque aussi émue que lors de notre visite de Baalbek au Liban…. Rhoooo j’exagère (presque).

Le lendemain nous faisons une visite éclair de Shiraz. Toujours pas d’internet, on ne sait pas comment ça se passe en ville. Nous allons visiter le jardin Bagh-e Naranjestan et son palais Qadjar, fin 19ième, petit, mais charmant. Le palais comporte un pavillon couvert de miroirs, très étonnant… Puis nous découvrons des peintures de style européen : des femmes blanches et pas très couvertes ! (que je n’ai pas photographiées). On sent qu’on est dans une période plus relaxe!!!

On continue notre visite de Shiraz avec la mosquée rose Nasir-Al-Molk, époque Qadjar (fin 19ième). On marche un peu dans le quartier, petites rues sympas, petits cafés avec terrasses arborées, petits commerces, ça a l’air charmant ici. A la mosquée, un groupe de touristes asiatiques ainsi que des touristes iraniennes sont là. Il y a du monde. Cette mosquée est connue pour ses vitraux qui colorent la salle de prière le matin, et ses faïences aux tons roses. Surprise : c’est LE spot Instagram. On a l’impression d’être dans un studio photo! Ça manque un peu de spiritualité! Un type fait la police et rappelle à l’ordre les touristes qui se baladent sans voile… Du grand n’importe quoi! 😀 ! Mais finalement c’est marrant. 😀 On réussi à faire 2 ou 3 photos et on découvre le reste de la mosquée, je la trouve super jolie, pleine de couleurs, une dominante rose, des fleurs partout, c’est très doux.

Enfin nous allons visiter le mausolée de Hafez (14ième siècle). Un poète perse qui a écrit un recueil de poèmes, auxquels font référence encore aujourd’hui les iraniens dans leurs débats. Ce recueil sert aussi au faal-e Hafez : quand on ne sait pas prendre une décision, ou qu’on préfère s’en remettre au destin; on ouvre le livre au hasard, on lit le poème et on l’interprète pour s’aider dans sa décision. L’endroit est charmant, le tombeau est dans un jardin paisible, où l’on est accompagné par une musique traditionnelle très douce. Les iraniens se prennent en photo devant la tombe. Certains se recueillent profondément ou intensément (j’ose imaginer qu’une décision importante sera prise bientôt). Un guide lit un extrait d’un poème à des touristes français. L’ambiance est décontractée. Je me fais aborder par 2 jeunes adolescentes qui me demandent d’emblée ce que je pense du voile… Aie! impossible de dire en public ce que j’en pense vraiment. Je dis que c’est une obligation mais qu’on peut en faire quelque chose de joli…. Mouais.. Pas très convaincante hein… En plus j’ai l’impression qu’un garde s’approche pendant notre conversation… Je peux pas faire mieux :D. Aujourd’hui le port du voile a été remis en question auprès du guide suprême, mais pas d’avancée la dessus; il reste obligatoire. Nous buvons un thé au soleil, Philippe se fait alpaguer pour une photo! Et nous reprenons la route.

Nous passons par les monts Zagros, ils sont réputés être jolis… Et surtout, il y a une station de ski :D! HHHHaaaaa !!!! Mais nous avons internet!!!!! INTERNET EST REVENU!!!! Alléluya!!!

Très vite en sortant de Shiraz on se retrouve dans la montagne. En route on fait une pause dej, on entre dans un restau où il y a du monde, c’est souvent bon signe. Il n’y a pas de carte en anglais, et ils ne parlent pas anglais. Solution simple, ils nous font passer derrière le comptoir pour aller voir ce qu’il y a en cuisine. Les types étaient adorables!!! Et j’avais envie de tout goûter!!! Finalement nous faisons notre choix, et en effet c’était délicieux ! ragoût de poulet pour moi, brochettes pour Philippe. On checke les mails on whatsapp avec la famille et les potes ! HAaaa ça fait du bien!

On reprend la route, et la neige apparaît :D, et le soleil :D, et les iraniens qui pique-niquent en bord de route! L’hallu!!! Il fait pas chaud quand même!!! Ils sont forts ces iraniens!

On se gare à la station, on se renseigne, (tout est écrit en perse) le gars des remontées nous dit que ça ferme dans une heure. On est euphorique!! On se dépêche d’enfiler nos combis et nos chaussures de ski pendant qu’on répond aux iraniens curieux de notre présence ici, et on fonce!!!! Ils étaient en train de fermer! On les a suppliés! Please ! Please ! Please !!!!! Et ils nous ont laissé passer, en expliquant en iranien et a grand renfort d’imitation, qu’il fallait pas traîner la-haut parce qu’il y avait des loups! HAOUUUUUUUU!!! Okay okay, avec le smile jusqu’aux oreilles! On monte dans des télécabines de Haute-Loire; arrivés la-haut, ils nous guident sur la bonne piste (c’est pas super balisé, mais pas beaucoup de chance de se tromper), et on tire la descente comme des flèches! Quel plaisiiiiir !!!! Quel bonheur! Une journée comme on les aime 😀

Nous campons sur place, et retournons skier le lendemain matin, seuls sur les pistes; bon en faite sur LA piste… Un beau soleil, un beau paysage, ça nous a largement suffi!

Direction Ispahan, Isfahan, Esfahan… La magnifique…

Catégories : Iran

8 commentaires

Cecile M · 16 décembre 2019 à 21:22

Vous avez réussi à aller en Iran et vous avez réussi à faire du ski !! Succès total !!
C’est toujours aussi magnifique, surtout les montagnes du début, Persepolis et la mosquée rose, j’aime beaucoup. Et les explications de Philippe sur l’histoire servent bien pour comprendre tes commentaires sur vos visites.
Vous avez peut-être trouvé que ça fait du bien de voir quelques arbres après la sécheresse du début ??

    Estelle Rhoo · 17 décembre 2019 à 15:24

    Hé hé …. et c’est pas fini ! 😜 ni pour le ski, ni pour les paysages, ni pour la partie culturelle ! On profite un Max !
    Les arbres sont présents dès qu’on sort du désert, et des fois même poussent dans le désert (même s’il y en a beaucoup moins).

soria · 17 décembre 2019 à 12:06

magnifique voyage, comme je vous envie et ravie de lire vos commentaires et appréciations. que de chemin depuis notre rencontre en Ouzbékistan.

    Estelle Rhoo · 17 décembre 2019 à 15:34

    Oui on a un peu avancé depuis l’Ouzbekistan. L’Iran nous émerveille tant par ses richesses culturelles et ses paysages, que par l’accueil des iraniens ! (Soria, je vous le recommande !!!)

Alain C. · 17 décembre 2019 à 15:21

Persépolis devait être absolument géniale. C’est vraiment une ville que j’ai envie de voir.

(Y a des télécabines de Haute-Loire en Iran ??? J’ai pas compris…)

    Estelle Rhoo · 17 décembre 2019 à 15:44

    Si tu veux voir Persépolis, je t’invite à venir visiter, tu ne seras pas déçu ! 😃
    Et oui !!! Les télécabines de nos régions sont à priori recyclées ici! Et ils ne s’encombrent pas à les repeindre complètement … Quand on a dit qu’on était français , ils nous ont parlé de l’usine Poma ! 😁

Anonyme · 17 décembre 2019 à 18:55

Moi aussi je suis ravie de lire vos commentaires .j’etais avec marinette soria quand ont vous a rencontrer en Ouzbékistan. Profitez bien de votre voyage. Je pense que le retour en france sera dur……

    Estelle Rhoo · 26 décembre 2019 à 17:03

    oui ça risque d’être un peu dur… On verra bien, pour l’instant on profite! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


error: Contenu protégé !!