En préambule, cette fiche pratique a été réalisée avant de partir en Norvège avec notre camping-car, puis mis à jour le 25/06/2019 à la fin de notre voyage.

Conduire en Norvège

Limitations de vitesse

Ce n’est pas très compliqué:

  • En ville : 50 km/h
  • En dehors des villes : 80 km/h.
    C’est la limitation de vitesse pour un camping-car de moins de 3,5t.

De toute façon, les limitations de vitesse sont toujours très bien indiquées avec des panneaux identiques à nos panneaux français:

Sur autoroute, le maximum est à 110 km/h. Mais il y en a très peu (essentiellement au sud de la Norvège).

Il y a beaucoup de contrôles radars, mais principalement des radars fixes, toujours annoncés. Nous n’avons jamais rencontré de radar mobile sur la durée de notre séjour (6 semaines).

De toute façon, vu les routes étroites et sinueuses, les jours de pluie et les véhicules lents, il ne faut pas compter faire beaucoup de kilomètres dans 1 journée. Maximum 300 kilomètres.

Alcoolémie

Pas plus de 0,2 g/L. L’un des taux les plus faibles d’Europe.

Spécificités de la Norvège

  • Faire attention aux panneaux indiquant un passage d’animaux (élans, rennes, …)
  • Les feux de croisement doivent être allumés jour et nuit.
  • Contrairement à ce qui est parfois écrit sur internet, les pneus neige ne sont pas obligatoires. En fait: les pneus doivent être adaptés aux conditions de la route. Les chaines peuvent suffire lorsque les routes sont verglacées.
  • Piétons et cyclistes sont prioritaires: et ils le savent !

Routes

C’est très variable: les routes peuvent être très bonnes mais aussi exécrables par endroits. Et les travaux sont nombreux … sans possibilité de passer par une route de substitution. On se retrouve parfois à attendre plusieurs minutes (15/20 minutes voir plusieurs heures en pleine nuit) avant de pouvoir passer.


 

Stationner en Norvège

En journée

Parkings payants – et chers – dans la plupart des villes, mais souvent gratuits le week-end. 

Le ticket de stationnement est à prendre sur place. Il s’agit de panneaux bleus, avec des chiffres blancs indiquant les jours et heures de stationnement.
Exemple: 8-17 (9-15) signifie stationnement payant en semaine de 8h à 17h et le samedi de 9h à 15h (et gratuit le reste du temps).

Astuce: se garer sur des parkings de supermarchés.

Astuce 2: utiliser l’application EasyPark. Elle permet de ne payer que pour la durée réelle.

Pour la nuit

En théorie, le camping est autorisé partout – y compris sur terrain privé – , du moment que l’on respecte une distance minimum de 150 mètres de toute habitation, et que l’on ne stationne pas sur l’herbe.

Attention, il existe tout de même quelques endroits où le stationnement est interdit pour la nuit : certains lieux touristiques par exemple ou des aires de repos dans certaines régions (repos signifiant ici « repos d’1 heure ou 2 »).

Mais en pratique, il y a des interdictions partout. On sent qu’il y a un excès de camping-cars en Norvège… Et le pays étant très montagneux, il n’est pas toujours évident de se trouver tout seul un coin pour dormir (qui ne soit pas trop près d’un grand axe). On a énormément utilisé l’application Park4Night pour ça.


 

Energies

Essence

On trouve du diesel partout. Et diesel en norvégien s’écrit … Diesel !

Prix moyen d’un litre de diesel: 1,59€. Avec de grosses variations selon les régions et les stations.

Quelques stations service: Statoil, Shell, Best, CircleK

Eaux / WC

Il existe des bornes de services dédiées aux camping-cars un peu partout.
Il est aussi possible de se ravitailler en eau dans les stations services: elles sont nombreuses, et c’est gratuit, même si vous ne prenez pas d’essence ! Raccords nécessaires (diamètre plus petit qu’en France) + tuyau.

Pour la vidange des eaux grises, c’est la même chose: dans les bornes de services dédiées aux camping-cars ou bien dans les stations services: il y a souvent juste une plaque d’égout à enlever avant.
Et le plus simple à nouveau pour trouver des bornes de service : l’application Park4Night.

Pour les WC, idem précédemment: il y a ce qu’il faut dans toutes les bornes de service.

Gaz

Peu de stations services proposant du gaz GPL.

Le remplissage des bouteilles de gaz – Propane – est tout à fait légal en Norvège. Il suffit de se rendre dans une station de remplissage (en norvégien) avec une bouteille totalement vide ou avec une tare visible; même s’il est indiqué « Bottle – No » ou « Flaske – Nei » .

Astuce : chercher les stations LPG sur Google. La plupart font du remplissage de propane. Et ils ont l’embout qui va bien. Autre solution: l’appli Park4Night les référence pratiquement toutes.
Normalement, il s’agira bien de Propane (ne pas remplir avec du butane) mais vérifiez tout de même. Vous avez aussi le site myLPG qui les référence toutes.

Il ne faut jamais remplir une bouteille à plus de 80%. Donc, pour une bouteille vide de 13kg (26 litres), il faut mettre 20,8 litres de gaz au maximum.

Electricité

Le voltage et la fréquence en Norvège sont les mêmes qu’en France (230V, 50Hz). Et pas besoin d’adaptateur : les prises de courant sont compatibles avec les fiches mâles de nos appareils.

Poubelles

Il y a des bacs de tri sélectif un peu partout.

Les bouteilles sont consignées : pour récupérer cette consigne, il faut les ramener dans les bacs de dépôts automatisés a l’entrée des magasins.


 

Péages

Il existe des péages à l’entrée de certaines villes – Oslo, Bergen, Stavanger, … – et de plusieurs ponts et tunnels.

Tous ces péages sont maintenant automatisés: « Automatisk bomstasjon. Automatic Toll ». Il s’agit d’un simple portique à passer avec des caméras qui scannent la plaque d’immatriculation (type Télépéage). Le système reconnait alors votre véhicule qu’il faut avoir préalablement enregistré sur le site d’Autopass, pour être facturé automatiquement. On reçoit la facture plusieurs semaines après le passage du camping-car.
Si vous ne vous enregistrez pas, vous recevrez tout de même la facture … mais encore plus tard.

Le prix varie en fonction du véhicule mais il n’existe que 2 groupes, et le premier regroupe les voitures et les camping-cars : bil (voiture en norvégien).

Il existe un site (en norvégien) qui propose une carte de la circulation routière incluant la localisation des points de péages et le prix de chacun.
Il faut cliquer sur Bomstasjoner pour afficher les points de péage.
Ou sur Ruteplanlegger pour organiser un itinéraire et connaître le coût total des péages.
Exemple: de Bergen à Trondheim, il faudra débourser 84 Kr (8,5€) ou 63 Kr (6,5€) – en 2018 – selon l’itinéraire choisi. En fait, c’est pratiquement impossible de ne pas passer par des péages.

A noter que la plupart des péages sont gratuits pour les vélos (si l’accès est possible).


 

Ferry

Depuis le Danemark

Pour rejoindre la Norvège sans passer par la Suède, ou pour tracer directement vers la Norvège sans perdre de temps, il est possible de passer par le port de Hirtshals, tout au nord du Danemark.
De là, il existe plusieurs lignes qui permettent de rejoindre Kristiansand (au sud de la Norvège) ou bien Langesund ou Larvik (un peu plus au nord). Un accès direct à Oslo est aussi possible mais il faut partir de Frederikshavn (à l’est de Hirtshals).
Bref, il y a le choix pour rejoindre le sud de la Norvège.

Mais il y a aussi le choix de plusieurs compagnies:

  • Color Line : pour rejoindre Larvik ou Kristiansand
  • Fjord Line : pour rejoindre Bergen, Kristiansand, Langesund ou Stavanger
  • Stena Line : pour la ligne entre Frederikshavn et Oslo

A l’époque (en 2019), le trajet le moins cher était de rejoindre Langesund avec la compagnie Fjord Line. Mais il faut s’y prendre plusieurs semaines en avance. Dans tous les cas, plus on s’approche de la période estivale, plus le prix augmente…

En Norvège

Difficile de faire la liste de toutes les compagnies de ferries qui existent en Norvège, la plus connue étant bien sûr Hurtigruten qui longe la côte Norvégienne en 11 jours. 
Le plus simple est de consulter le site de l’office de tourisme norvégien, qui les recense.

Si vous souhaitez connaître par avance le prix des traversées, il faut :

  • Identifier votre traversée sur Google Maps, pour connaître le nom des ports de départ et d’arrivée.
  • Trouver quelle compagnie officie sur cette ligne en cherchant dans la liste de l’office du tourisme norvégien. Ce sera souvent Fjord1 ou Torghatten.
  • Accéder ensuite à leur site pour trouver le tarif correspondant à la traversée.
  • Repérer votre tarif en fonction de la longueur de votre camping-car (il faut être en dessous de 6 mètres pour bénéficier du tarif « voiture »).

Astuce: la Norvège a mis en place dans le courant de l’année 2019 un « Autopass pour ferry« . On n’a pas pu l’utiliser car c’était trop tard pour nous mais cela permet d’économiser 50% sur les trajets en ferry, dont le prix dépend de la longueur du véhicule. Donc très cher pour un camping-car de 7 mètres comme le notre. L’inscription doit être faite bien avant le voyage pour la Norvège car il faut recevoir une carte.

Pour prendre le ferry, c’est assez simple: la route qui mène au port se termine par un stop derrière lequel les voitures viennent faire la queue pour attendre l’embarquement. En montant à bord (ou pendant l’attente, cela dépend), on vous demandera la longueur de votre véhicule et vous paierez alors le montant que l’on vous indiquera.
Il n’est pas possible de réserver en avance, y compris durant les mois d’été. Mais j’imagine que la fréquence des ferrys est alors adaptée.


 

Téléphonie

La Norvège fait partie des pays pour lesquels le coût d’un appel avec un forfait français est identique à un appel en France. Idem pour la partie Data, avec un volume moindre qu’en France (dépend de l’opérateur).

 

Douane

La Norvège faisant partie de l’espace Schengen, on peut traverser sa frontière avec une simple carte d’identité française ou un passeport.

Malgré tout, on ne peut pas importer tout ce que l’on veut:

  • Pas de pommes de terre !!??
  • Limitation à 2 litres de bières et 3 litres de vins.
  • Pas de spiritueux. Il est possible d’importer plus mais avec des taxes vite dissuasives.

 

Vaccins

Pas de vaccins particuliers liés à la destination.

La CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) fonctionne en Norvège.

 

Monnaie

Il s’agit de la couronne norvégienne. A date, avec 1€ on peut acheter environ 10 Kr. Ce qui facilite grandement les calculs…

La Norvège ne faisant pas partie de l’UE, il y a une commission pour chaque débit réalisé avec une CB (dont le montant dépend de la banque du porteur de la CB).

Astuce: comme TOUT se paie en CB en Norvège, je vous conseille de prendre une carte d’une banque en ligne qui ne prend aucune commission sur les transactions. Nous sommes parti avec la carte Revolut, et nous avons tout payé avec cette carte sans se poser de question. Très très pratique. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à me contacter pour obtenir une carte gratuitement.

Sinon, il est préférable de retirer de l’argent avec votre carte plutôt que de vouloir faire du change avant de partir: le taux de change est beaucoup plus bas.

Du fait de ne pas être dans l’UE, il est possible de se faire rembourser la TVA sur nos achats. Pour cela, lors de l’achat dans un magasin affichant le logo « Tax Free », un chèque est fourni, correspondant au montant à se faire rembourser.
A la sortie de la Norvège, il faut chercher le bureau avec le logo « Cash Refund » et s’y présenter avec nos chèques et nos achats conservés dans leur emballage pour se faire rembourser la TVA correspondante.

Décalage horaire

Aucun décalage horaire entre la France et la Norvège, même avec les heures d’été/hiver.

Catégories : NorvègePratique

11 commentaires

Rohard · 3 janvier 2019 à 17:55

Prévoir un antigel efficace pour la maison roulante et le frigo !!

    admin · 3 janvier 2019 à 18:16

    Ça devrait aller: on y est en mai/juin! Mais je le note pour la Turquie en hiver 😁.

Bellier Christine · 29 juin 2019 à 19:55

Nous partons en Norvège en juillet (camping-car) et vos infos nous sont très utiles.
Merci donc pour ce partage
Christine B

    Philippe · 30 juin 2019 à 07:25

    Merci pour votre commentaire ! Profitez bien de ce très beau pays!
    Et n’hésitez pas si vous avez des questions !

Huard · 21 octobre 2019 à 13:53

C’est quoi l’histoire des pommes de terre. En gros je prévois de passer 4 semaines l’été prochaine et d’apporter dans mon camping car pas mal de nourriture mais je n’ai pas le droit de prendre des pommes de terre?

    admin · 22 octobre 2019 à 09:45

    Oui, c’est bien ça. Mais cela dépend surtout d’un potentiel contrôle douanier. En pratique, je crois qu’ils cherchent surtout la présence de bouteilles d’alcool (la quantité autorisée est très limitée). Et l’alcool en Norvège est BEAUCOUP plus cher qu’1 kilo de patates 😉.

Soileux · 11 mars 2020 à 06:48

Je pars en Norvège en passant par la Finlande pour 45 jours je me pose la question du gaz :y a t il du Gpl , si non que me conseillez vous , y a t il des contrôles douaniers? Comme la vie est chère vous conseillez d emmener de la nourriture ,

    admin · 12 mars 2020 à 10:38

    Il y a plusieurs stations GPL en Norvège. J’ai mis plusieurs liens dans l’article (chapitre « GAZ ») vers la liste des stations; vous devriez trouver votre bonheur. Soit pour remplir votre bonbonne de GPL, soit pour remplir votre bouteille de propane.
    Côté douane: on ne s’est pas fait contrôler, mais à la descente du bateau en provenance du Danemark, on a vu quelques camping-cars arrêtés sur le côté par la douane. Je ne pense pas cependant que la fouille aille jusqu’à vider le camping-car. A vous de voir donc si vous prenez le risque d’emmener quelques bouteilles d’alcools ou pas…
    Car oui, la vie est chère, notamment pour la nourriture, mais surtout pour l’alcool !! Si on devait repartir en Norvège, je pense qu’on prendrait le risque de prendre quelques bouteilles. Pour la nourriture, c’est surtout la viande qui nous a manqué sur place. On la trouvait moins bonne. Pour le reste, on trouve tout sur place et même si c’est plus cher, cela ne vaut pas le coup de s’embarrasser à faire du stock avant de partir.

Soileux · 11 mars 2020 à 06:54

Pouvez vous me précisez ou trouver la carte révolut, merci pour vos commentaires c’est vraiment intéressant

Côté visas - Sur le tapis du vent · 31 mars 2019 à 07:46

[…] Norvège, bien que ne faisant pas partie de l’UE fait tout de même partie de l’espace Schengen. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 16 =


error: Contenu protégé !!